Aller au contenu principal
FR

Yacine TAJRI

ATER - Docteur en STAPS

Champs-sur-Marne

Bâtiment: Building: Copernic

Bureau: Office: 1S339

Yacine TAJRI

ATER - Docteur en STAPS

Activités de recherche

  • Thèmes de recherche

Histoire de l'éducation physique
Histoire du sport
Histoire du handicap et des activités physiques adaptées

  • Parcours

Obtention du CAPEPS externe (2014) et de l’agrégation externe d’EPS (2015)

Thèse de doctorat : « L’éducation physique des élèves déficients durant le second vingtième siècle (de l’après-guerre à la fin des années 1990) » (sous la direction de Jean Saint-Martin et Tony Froissart, soutenue le 12 novembre 2020)

Résumé de la thèse : notre objet d'étude a pour but de mettre en lumière comment, dans les conceptions et les pratiques, les publics scolaires considérés comme vulnérables corporellement vont être pris en charge par l’École et plus particulièrement comment les acteurs de l'éducation physique vont se mobiliser pour proposer une offre culturelle le plus souvent inédite. Durant le second vingtième siècle, la population étudiée change d’appellation en renvoyant à diverses représentations. En effet, l’élève vulnérable peut être qualifié par les acteurs de l’institution scolaire de différentes manières selon la période considérée : déficient, inapte, handicapé ou encore dispensé. Par là, le vocabulaire choisi nous renseigne sur la vision et les représentations de l’enfance et de l’adolescence en fonction de ce qui relève de la norme ou du hors-norme. Quelles innovations les enseignants d'EPS vont-ils entreprendre pour promouvoir chez ces élèves une culture corporelle plancher depuis la Seconde Guerre mondiale ? Au cours de la deuxième moitié du XXe siècle, comment s'opérationnalise le contrôle des corps des élèves fragiles ou handicapés ? Sur quelles normalités se fondent les acteurs pour orienter les élèves vers une santé acceptée et acceptable en fonction de critères précis ? Dans l'école des aptitudes, le traitement différencié (ou non) des élèves qui ne peuvent pas suivre l’EP traditionnellement proposée ne s’accompagne-t-il pas d’une forme de violence symbolique ou explicite ? Pour construire cette recherche, nous avons collecté des archives concernant l’éducation physique et la rééducation physique dans divers fonds. Ainsi, les archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine, les archives municipales de la ville de Strasbourg ou encore celles de l’INSEP ont été consultées. Elles ont été croisées avec un certain nombre d’entretiens ainsi que divers ouvrages d’époques.

Doctorant contractuel avec mission d'enseignement à l'université de Strasbourg (2015-2018)

ATER en STAPS à l'UPEM et l'UGE (2018-2021)

  • Enseignements

L1 - Histoire du sport et de l’EPS (histoire contemporaine culturelle, sociale et politique)
L1 - Sociologie du sport (sur le corps, les acteurs, les lieux, la socialisation, les organisations, etc.)
L1 – Méthodologie universitaire et tutorat
L2 - Intervention dans le parcours INGENIAPS sur la méthode suédoise
L3 - Filière éducation physique, préparation à l'écrit 1 du CAPEPS
L3 - Filière éducation physique, formation à la recherche (histoire de l’EP)
L3 - Encadrant du stage APPN (pratique physique)
M1 - Préparation aux écrits du CAPEPS
M1 - Formation à la recherche en sciences sociales du sport
M2 - Préparation aux oraux de l'agrégation externe d'EPS
M2 – Séminaire recherche (histoire)
Suivi de mémoire de master

  • Responsabilités administratives ou pédagogiques

Membre du jury du CAPEPS des sessions 2020 & 2021 (correcteur de la première épreuve – écrit 1).

Élu représentant des doctorant-e-s au sein du conseil de l'ED 519 Sciences humaines et sociales – Perspectives européennes (2016-2018).

Élu représentant des doctorant-e-s au sein de l’E3S, EA 1342 (2017-2019).