Aller au contenu principal
FR

Serge WEBER

Champs-sur-Marne

Bâtiment: Building: Bois De l'Etang

5 boulevard Descartes Champs-sur-Marne 77454 Marne-la-Vallée Cedex 2

Bureau: Office: C109

+33 (0)1 60 95 70 43

Serge WEBER

Activités de recherche

Synthèse


Professeur des universités en géographie, Université Gustave Eiffel (depuis 2016)
Membre du laboratoire interdisciplinaire ACP (Analyse comparée des pouvoirs)
Directeur de l’UFR Sciences humaines et sociales (depuis 2017)
Directeur de la publication de la revue scientifique Echogéo (depuis janvier 2021)
Président de la commission permanente de la 23ème section CNU (Géographie) de l’Univ Eiffel (depuis 2016) et membre de la CP 04-17 (Sciences politiques et philosophie)
Co-responsable du groupe transversal de recherche Justice, espace, discriminations, inégalités du Labex Futurs urbains (2012-2021)


Habilité à diriger des recherches en géographie (2015)
Docteur en géographie (2004)
Ancien membre de l’École française de Rome (2001-2004)
Agrégé de géographie (1996)
Ancien élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud (1992-1997)

Formation et diplômes

•    2015    Habilitation à diriger des recherches en géographie, soutenue le 16 novembre à l’Université Paris-Est : Mobiles matériels. Migrants, objets et sons, passeurs de frontières, garante : Claire Hancock. Membres du jury : Béatrice Collignon (Bordeaux-Montaigne), Frédéric De Coninck (Ecole des Ponts Paris-Tech), Philippe Gervais-Lambony (Paris-Ouest Nanterre), Claire Hancock (UPEC), Adelina Miranda (Poitiers), Vincent Veschambre (ENSAL). Qualification obtenue en 2016.
•    2004    Thèse de doctorat de 3ème cycle en géographie, soutenue le 18 décembre à l’Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, CNRS UMR 8504 Géographie-Cités, Equipe Géophile : Des chemins qui mènent à Rome… Trajectoires et espaces migratoires roumains, ukrainiens et polonais à Rome, 2000-2004, 521 p., sous la direction de Violette Rey. Membres du jury : Giovanna Campani (Université de Florence), Petros Petsimeris (Université Paris-1), Violette Rey (ENS-LSH), Colette Vallat (Université Paris-10), Catherine Wihtol de Wenden (CNRS CERI). Mention Très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité, 1er accessit du Prix de thèse du Comité national français de Géographie (2005). Qualification obtenue en 2005.
•    1997    Diplôme d’études approfondies de géographie, Université Paris-1, Analyse théorique et épistémologique en Géographie (ATEG) : Pour une définition de l’implantation territoriale des immigrés, le cas de l’Italie, sous la direction de Thérèse Saint-Julien.
•    1996    Admission à l’agrégation externe de géographie (2ème)
•    1994    Maîtrise de géographie, Université de Tours François Rabelais, URBAMA : Zamalek depuis la période anglaise : caractéristiques socio-économiques et fonctions d’un quartier du Caire, sous la direction de Jean-François Troin.
•    1993    Licence de géographie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
•    1992    admission au concours de l’Ecole normale supérieure Fontenay-Saint-Cloud (23ème)


Titres

•    Bénéficiaire de la PEDR (depuis 2016)
•     « Maître de conférences » (titre correspondant à : enseignant vacataire intégré au corps enseignant) à l’École des Ponts-Paristech (2016-2020)


Fonctions occupées

•    Depuis le 1er septembre 2016 : Professeur des universités en Géographie à l’Univ Eiffel (ex UPEM, Université Paris-Est Marne-la-Vallée), UFR Sciences humaines, Laboratoire ACP (Analyse comparée des pouvoirs).
•    2006-16    Maître de conférences en Aménagement et urbanisme à l’UPEM, UFR Sciences humaines et sociales, UMR-T 9403 LVMT (Laboratoire Villes Mobilités Transports, 2006-13) puis EA 3350 ACP (Analyse Comparée des pouvoirs, depuis 2013).
•    2004-06    PRAG (Professeur agrégé détaché dans le supérieur) à l’Université Aix-Marseille 1, UFR de Géographie, membre associé à l’UMR 6570 TELEMME (Temps, espaces, langages, Europe méridionale).
•    2001-04    Membre de l’École française de Rome, section des Études modernes, contemporaines et de sciences sociales. UMR 5600 (Espaces, villes sociétés), doctorant à l’équipe Biogéophile (UMR Géographie-cités et ENS Lyon) ; membre associé à l’UMR 7145 LOUEST (Laboratoire des organisations urbaines : espaces, sociétés, temporalités), équipe Mosaïques.
•    1999-2001    Allocataire moniteur normalien à l’Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, UFR de Géographie, UMR 8504 (Géographie-Cités), équipe Géophile.
•    1997-99    Professeur agrégé détaché auprès de l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger), affecté au Lycée français Chateaubriand de Rome dans le cadre du Service national de la coopération.
•    1993-94    Professeur détaché auprès du Ministère des Affaires étrangères, affecté au Service linguistique, Mission de coopération culturelle de l’Ambassade de France au Caire, enseignant à l’université de Mansourah (faculté de Lettres et faculté de Pédagogie), chercheur associé au CEDEJ (Centre d’études et de documentation économiques et juridiques, Le Caire).
•    1992-97    Elève professeur stagiaire, École normale supérieure de Fontenay-St-Cloud, section Sciences humaines.


Présentation synthétique des thématiques de recherche

Les différents milieux professionnels où je me suis inséré m’ont familiarisé très tôt à l’interdisciplinarité, depuis ma première expérience comme étudiant au CEDEJ à ma situation actuelle (ACP est un laboratoire interdisciplinaire histoire/géographie/sociologie, l’UFR SHS ajoute à ces trois disciplines la science politique et la philosophie), en passant par l’EFR (histoire/archéologie/sciences sociales), où j’avais contribué à monter le séminaire transversal de sciences sociales.
Mes thématiques de recherche ont évolué et se sont enrichies depuis la fin de ma thèse qui portait sur les migrations internationales roumaines, polonaises et ukrainiennes en Italie. Formé initialement en géographie urbaine et attentif dès le début aux inégalités sociales en ville, j’ai consolidé mon approche multiforme de la migration sur quelques points essentiels que je retiens ici : l’attention empirique et théorique aux trajectoires de vie, aux réseaux de liens sociaux et à l’expérience de la contrainte et de l’émancipation en migration, donnant lieu à des recherches sur la diaspora iranienne dans les pays voisins. S’y est ajoutée la préoccupation de comprendre l’articulation entre la transnationalisation par le bas des pratiques et des groupes sociaux (par les répertoires d’identification notamment) et la permanence du nationalisme dans un système politique et économique libéral par le biais des politiques migratoires et frontalières. Dans un troisième temps, j’ai exploré de nouvelles notions, telles que les sociabilités émergentes dans la ruralité les approches alternatives à l’urbanocentrisme et l’attention aux petites villes, les rapports sociaux de domination, l’intersectionnalité, la place du désir dans l’émancipation et la construction de soi ou encore les liens entre commerce, immigration et changement social urbain. Ces orientations ont été nécessairement mises à l’épreuve et affinées par l’encadrement de 9 thèses de doctorat, le dialogue avec les doctorants étant sans doute la meilleure expérience de test pour les cadres analytiques et méthdologiques.
Le volume 1 de mon HDR proposait d’ouvrir de nouvelles postures méthodologiques pour creuser ces thématiques, en particulier par une attention aux objets (de la migration essentiellement, mais aussi le traçage de la migration des objets), militant pour un matérialisme culturel où l’économie de la production et de la consommation a toute sa place dans les constructions identitaires, et par l’exploration du lien entre art et géographie, non seulement avec la fiction cinématographique, mais surtout avec la musique (que je pratique en amateur avec assiduité), en tant que discipline à part entière, en interrogeant la raison graphique et la signification du sonore dans notre compréhension de l’espace et des rapports sociaux, ce qui a donné lieu à deux concerts-conférences. C’est donc vers une géographie de l’expérience et une géographie de l’écoute que je m’oriente pour les recherches à venir.
Cette évolution s’est accompagnée d’un ancrage dans le paysage académique, situé au croisement assumé de la géographie culturelle et de la géographie sociale. L’activité menée dans trois comités de rédaction (Géographie et cultures, Hommes et migrations et Echogéo) et dans un groupe transversal de recherche que je co-pilote, Justice, espaces, discriminations, inégalités, m’a donné de nombreuses occasions d’une affirmation épistémologique critique.
Mes terrains de recherche ont été un temps centrés sur mes terrains de thèse : l’Italie et en particulier la région romaine où j’ai réalisé la majorité de mes entretiens avec des migrants (terrains en centre-ville, dans des borgate de la municipalité, dans des communes de la province ainsi que des bourgades ou villages de la région Latium), ainsi que plusieurs lieux dans les pays d’Europe centrale et orientale (PECO) d’où étaient originaires ces migrants (Bucovine et Galicie ukrainiennes, Bucovine et Moldavie roumaines, sud-est de la Pologne), sans oublier les microbus assurant la liaison entre ici et là-bas qui ont été des lieux de recherche ethnographique à part entière. J’ai ensuite exploré des terrains franciliens concernés par les diasporas, en particulier dans l’est parisien (10ème arrondissement, Saint-Denis, Aubervilliers, Pantin). Quelques terrains exploratoires ont commencé à être défrichés plus récemment au Moyen-Orient et aux voisinages orientaux de l’Europe notamment à Erevan (Arménie), à Erbil (Kurdistan irakien), Téhéran (Iran), Abu Dhabi (Emirats arabes unis), Tbilissi (Géorgie), ainsi qu’à Aïn Sukhna (Egypte) – dont certains ont donné lieu à de premières publications et m’ont permis de renouer avec mon terrain de maîtrise, Le Caire.
Ces terrains ont été mis en œuvre dans des contextes de recherche collective, la plupart du temps sur projets financés


Liste classée des publications et communications

Articles dans des revues internationales à comité de lecture

1.    WEBER Serge, 2000, « Les immigrés originaires des pays de l’Est dans l’agglomération romaine », Mélanges de l’Ecole française de Rome Italie-Méditerranée (MEFRIM), vol. 112, no 1, p. 431-439.
2.    WEBER Serge, 2003 « Proximité et éloignement. Comment maintenir la proximité malgré l’éloignement ? Migrants d’Europe centrale et orientale à Rome », Arches (Revue internationale de sciences humaines éditée par l’Association roumaine des chercheurs francophones en sciences humaines), no 6, Communautés, proximité spatiale, cohésion territoriale, p. 117-132.
3.    WEBER Serge, 2004, « De la chaîne migratoire à la migration individuelle des Roumains à Rome », Hommes et migrations, no 1250, Réseaux sociaux en migration, p. 38-48.
4.    RIVIERE Dominique, WEBER Serge, 2006, « Le modèle du district italien en question : bilan et perspectives à l’heure de l’Europe élargie », Méditerranée, no 106, Entreprises en Méditerranée. Héritages, modèles, redéploiements, p. 57-64.
5.    WEBER Serge, 2009, « D’un rideau de fer à l’autre : Schengen et la discrimination dans l’accès à la mobilité migratoire », Géocarrefour, vol. 84, no 3, Quelle Europe vingt ans après la chute du Mur ?, p. 163-172.
6.    WEBER Serge, 2009, « Les mobilités induites par les migrations : émergence d’un champ migratoire transnational », Méditerranée, no 113, Migrations et territoires de la mobilité en Méditerranée, p. 121-126.
7.    WEBER Serge, 2013, « Espaces et passeurs de changement au Moyen-Orient : le transnational au-delà des impasses du nationalisme », Echogéo, no 25, Moyen-Orient, espaces et passeurs de changement, http://echogeo.revues.org/13566.
8.    WEBER Serge, 2012, « Les migrations vers l’Europe du Sud. L’Italie et l’Espagne, laboratoires de nouvelles formes d’accueil », 欧洲评论 (Etudes européennes, revue bilingue – Shanghai), vol. 2, p. 363-377 (en chinois) et p. 378-398 (en français). Republié en 2013 dans la version française dans Europeana, no 2, http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=article&no=28006.
9.    WEBER Serge, ZRINSCAK Georgette, 2014, « Introduction : La campagne pour elle-même, Géographie et cultures, no 87, La campagne, autrement, p. 9-18.
10.    WEBER Serge, 2014, « Délivrés de l’urbanocentrisme ? Les grands espaces du désir dans le cinéma d’Alain Guiraudie », Géographie et cultures, no 87, La campagne, autrement, p. 109-124.
11.    LAZARIDIS Marie, WEBER Serge, 2015, « Les Paris des migrants », Hommes et migrations, no 1308, Les Paris des migrants, p. 8-10.
12.    DELAGE Matthieu, WEBER Serge, 2015, « L’espace résidentiel des étrangers dans la métropole parisienne » : une exploration statistique, Hommes et migrations, no 1308, Les Paris des migrants, p. 13-27.
13.    WEBER Serge, 2015, « Le retour au matériel en géographie : travailler avec les objets », Géographie et cultures, no 91-92, Géographie des objets, p. 5-22.
14.    MOGHADAM Amin, WEBER Serge, 2016, « Des Iraniens à Erevan. Un “cosmopolitisme vernaculaire” ? », Hommes et migrations, no 1312, p. 33-41.
15.    MOGHADAM Amin, WEBER Serge, 2016, « Les Iraniens à l’étranger, une composante de la société iranienne », Hommes et migrations, no 1312, p. 7-11.
16.    WEBER Serge, 2016, « Qu’y a-t-il de géographique dans l’expérience de l’écoute musicale ? Réflexions autour d’un piano », Géographie et cultures, no 94, https://gc.revues.org/3980.
17.    MOGHADAM Amin, SAIDI-SHAROUZ Mina, WEBER Serge, 2018, « Déclinaisons géographiques du changement social en Iran », EchoGéo, no 45, http://journals.openedition.org/echogeo/15962.
Articles dans des revues nationales à comité de lecture
18.    FOUCHE Nicole, WEBER Serge, 2006, « Introduction », Migrance, no 27, Construction des sexualités en migration, p. 7-15.
19.    WEBER Serge, 2006, « Liens intimes, liens utiles ? Les avatars de la sexualité au cours de trajectoires migratoires féminines », Migrance, no 27, Construction des sexualités et migrations, p. 48-59.
20.    WEBER Serge, 2006, « Trajectoires des migrants », Projet, no hors-série mai, p. 65-71.
21.    WEBER Serge, 2009, « Migrations et politiques migratoires en Espagne », Historiens et géographes, no 408, L’Espagne. Les métamorphoses d’une puissance européenne, p. 217-224.
22.    WEBER Serge, 2009, « L’Europe discrimine à ses frontières », Projet, no 311, Migrants dans la mondialisation, p. 32-37.
23.    WEBER Serge, 2009, « Comprendre la mobilité, réinterroger l’intégration », Projet, n° 311, Migrants dans la mondialisation, p. 58-67. Sélectionné pour republication dans Projet, no hors série novembre, Ces migrants qui font aussi la France, 2010, p. 14-23.
24.    WEBER Serge, 2013, « L’Europe forteresse, à quel prix ? », Projet, no 335, Migrations. Quelle autre politique pour l’Europe ?, p. 6-13.
25.    WEBER Serge, 2014, « La lutte contre “l’immigration clandestine” a-t-elle un sens ? Cause commune, Cimade, n° 82, Europe et migrations, quelles solidarités ?, p. 19.
26.    WEBER Serge, 2016, « Le cas de Lampedusa et des frontières maritimes de l’UE », Questions internationales, n° 79-80 Les frontières.


Ouvrages individuels et direction d’ouvrages collectifs  ou de numéros thématiques

27.    WEBER Serge, 2007, Nouvelle Europe, nouvelles migrations. Mondialisation, frontières, intégration, Paris, Le Félin, 128 p.
28.    FOUCHE Nicole, WEBER Serge (dir.), 2006, Construction des sexualités et migration, Migrance, no 27, 1er semestre.
29.    DAVIET Sylvie, MIOCHE Philippe, WEBER Serge (dir.), 2006, Entreprises en Méditerranée. Héritages, modèles, redéploiements, Méditerranée, no 106.
30.    WEBER Serge (dir.), 2013, Moyen-Orient : Espaces et passeurs du changement, Echogéo, no 25.
31.    POINSOT Marie, WEBER Serge (dir.), 2014, Migrations et mutations de la société française : l’état des savoirs, Paris, La Découverte, 349 p.
32.    WEBER Serge, ZRINSCAK Georgette (dir.), 2014, La Campagne, autrement, Géographie et cultures, no 87.
33.    CLERVAL Anne, FLEURY Antoine, REBOTIER Julien, WEBER Serge (dir.), 2015, Espace et rapports de domination, Rennes, PUR., 399 p.
34.    LAZARIDIS Marie, WEBER Serge (dir.), 2015, Les Paris des migrants, Hommes et migrations, no 1308.
35.    WEBER Serge (dir.), 2015, Géographie des objets, Géographie et cultures, no 91-92.
36.    MOGHADAM Amin, WEBER S. (dir.), 2016, Diasporas iraniennes, Hommes et migrations, no 1312.
37.    HANCOCK Claire, LELEVRIER Christine, RIPOLL Fabrice, WEBER Serge (dir.), 2016, Discriminations territoriales, Paris, L’œil d’or, collection Critique et Cités.
38.    MOGHADAM Amin, SAIDI-SHAROUZ Mina, WEBER Serge (dir.), 2018, numéro thématique « Iran », Echogéo, no 45.
39.    FLEURY Antoine, DELAGE Matthieu, DUBUCS Hadrien, ENDELSTEIN Lucine., WEBER Serge (dir.), 2020, Le petit commerce et la ville monde, Paris, L’œil d’Or.
40.    En cours : avec Bénédicte Michalon, un numéro thématique de la Revue européenne des migrations internationales portant sur migrations et travail agricole.


Chapitres d’ouvrages

41.    WEBER Serge, 1998, « La nouvelle mobilité internationale des populations en Europe centrale et orientale », in Violette Rey (dir.), Les territoires centre européens : dilemmes et défis. L’Europe médiane en question, La Découverte, Paris, p. 120-140.
42.    WEBER Serge, 2003, « Entre circulation et stabilisation : migrants est-européens dans une métropole méditerranéenne. Polonais, Roumains et Ukrainiens dans le Latium romain », in Dana Diminescu (dir.), Visibles mais peu nombreux. Les circulations migratoires roumaines, Maison des sciences de l’homme, Paris, p. 236-261.
43.    WEBER Serge, 2004, « Exploring some East-West Migrant Networks and their Distant Local Dynamics. Ukrainian, Polish and Romanian Migrants in Rome », in Maria Ioannis Baganha, Maria Lucinda Fonseca (dir.), New Waves : Migrations from Eastern to Southern Europe, Lisbonne, Luso-American Foundation, p. 41-70.
44.    SCHMOLL Camille, WEBER Serge, 2004, « Un laboratoire d’immigration post-fordiste », in Colette Vallat (dir.), Autres vues d’Italie. Lectures géographiques d’un territoire, L’Harmattan, Paris, p. 125-167.
45.    WEBER Serge, 2008, « Interfaces migratoires aux marges de l’Europe » in Virginie Baby-Collin, Delphine Mercier (dir.), Sud à sud, dynamiques sociales et spatiales, Amérique latine / Méditerranée, Aix en Provence Publications de l'Université de Provence, p. 75-94.
46.    WEBER Serge, 2008, « Schengen », in Yves Bertoncini, T. Chopin, A. Dulphy, S. Kahn, C. Manigand (dir.), Dictionnaire critique de l’Union européenne, Paris, Colin,  p. 391-394.
47.    WEBER Serge, 2008, « Sotto la pioggia le chiacchiere », in Francine Barthe-Deloizy (dir.), Le Pique-nique ou l’éloge d’un bonheur ordinaire, Paris, Bréal, p. 227-230.
48.    WEBER Serge, 2010, « Routines des migrants », in Marie-Hélène Massot (dir.), Mobilité et modes de vie métropolitains. Les intelligences du quotidien, Paris, L’œil d’or, p. 249-262.
49.    WEBER Serge, 2011, « De la géopolitique à la géographie critique : à quel prix le conflit peut-il être un objet scientifique ? » in Maie Gérardot (dir.), Géographie des conflits, Paris, Atlande, p. 21-27.
50.    WEBER Serge, 2011, « Les frontières », in Maie Gérardot (dir.), Géographie des conflits, Paris, Atlande, p. 116-121.
51.    WEBER Serge, 2011, « Quelle mondialisation, pour quelles géographies ? » in Philippe Sierra (dir.), La Géographie, concepts, savoirs, enseignements, Paris, Colin, p. 207-214.
52.    WEBER Serge, 2011, « La géographie aux épreuves orales du CAPES externe d’histoire et géographie. L’épreuve sur dossier », in Philippe Sierra (dir.), La Géographie, concepts, savoirs, enseignements, Paris, Colin, p. 347-354.
53.    WEBER Serge, 2011, « Géographies du mouvement. Migrations, mobilités et recompositions territoriales », in Philippe Sierra (dir.), La Géographie, concepts, savoirs, enseignements, Paris, Colin, p. 215-225.
54.    SALZBRUNN Monika, WEBER Serge, WIHTOL DE WENDEN Catherine, 2013, « Beyond Assimilation. Shifting Boundaries of Belongings in France », in Lüdger Pries (dir.) Politics of Belongings, Londres, McMillan, Palgrave, p. 26-54.
55.    WEBER Serge, 2013, « Bilan démographique de la France », Notice 2, La protection sociale en France, Paris, La Documentation française.
56.    POINSOT Marie, WEBER Serge, 2014, « Introduction », in Marie Poinsot, Serge Weber (dir.), Migrations et mutations de la société française, l’état des savoirs, Paris, La Découverte, p. 9-15.
57.    TCHOLAKOVA Albena, WEBER Serge, 2014, « Etrangers et réfugiés en France, éléments pour une typologie », in Marie Poinsot, Serge Weber (dir.), Migrations et mutations de la société française, l’état des savoirs, Paris, La Découverte, p. 29-37.
58.    CLERVAL Anne, FLEURY Antoine, REBOTIER Julien, WEBER Serge, 2015, « Introduction », in Anne Clerval, Antoine Fleury, Julien Rebotier, Serge Weber (dir.), Espace et rapports de domination, Rennes, PUR, p. 7-15.
59.    FLEURY Antoine, WEBER Serge, 2015, « L’approche radicale en géographie : des pratiques de recherche. Introduction », in Anne Clerval, Antoine Fleury, Julien Rebotier, Serge Weber (dir.), Espace et rapports de domination, Rennes, PUR, p. 19-22.
60.    WEBER Serge, 2015, « De l’Est au Sud : les migrations d’Europe centrale et orientale en Espagne, en Italie et en Grèce », in C. Schmoll, H. Thiollet, C. Wihtol de Wenden (dir.), Migrations en Méditerranée. Permanences et mutations à l’heure des révolutions et des crises, Paris, CNRS éditions, p. 207-216.
61.    HANCOCK Claire, LELEVRIER Christine, RIPOLL Fabrice, WEBER Serge, 2016, « Introduction. Les discriminations territoriales, une notion complexe et délicate », in Claire Hancock, Christine Lelévrier, Fabrice Ripoll, Serge Weber (dir.), Discriminations territoriales, Paris, L’œil d’or, coll. Critiques et Cités, p. 11-33.
62.    WEBER Serge, 2015, Introduction de la partie 3, « Les habitants face à la discrimination : groupes ou territoires discriminés ? », in Claire Hancock, Christine Lelévrier, Fabrice Ripoll, Serge Weber (dir.), Discriminations territoriales, Paris, L’œil d’or, coll. Critiques et Cités, p. 157-165.
63.    MOGHADAM Amin, WEBER Serge, 2016, « Circulating by default : Erbil and Erevan, the Backyards of Iranian Mobility, in Leïla Vignal (dir.), 2016, Transnational Middle East : Places, Peoples and Borders, Londres, Routledge, p. 164-180.


Entretiens

64.    WEBER Serge, WELSH-JOUVE Geneviève, 2006, « Au cœur de l’identité sexuelle : le nom, la langue, la perte. Quelques réflexions sur la psychopathologie des réfugiés cambodgiens. Entretien avec Geneviève Welsh-Jouve », Migrance, no 27, Construction des sexualités en migration, p. 86-98.
65.    MORANGE Marianne, CLERVAL Anne, WEBER Serge, 2012, « Retour sur la création du colloque Espaces et rapports sociaux de domination : chantiers de recherche », Entretien, Carnets de Géographes, no 4, septembre, http://www.carnetsdegeographes.org/carnets_debats/debat_04_02_Clerval_Weber.php.
66.    GINTRAC Cécile, GIROUD Matthieu, VIEILLECAZES Nicolas, WEBER Serge, 2013, « Traduire et lire Harvey. La pensée géographique par la brèche. Entretien », Echogéo, no 22, Rubrique Sur l’écrit, http://echogeo.revues.org/13284.
67.    GINISTY Karine, WEBER Serge, 2013, « Paroles d’invisibles : regards sur le droit à la ville à Maputo. Entretien », Echogéo, n° 24, Rubrique Sur l’écrit, http://echogeo.revues.org/13454.
68.    ÖKTEM Kerem, WEBER Serge, 2013, « “Looking from the side lines” : retours sur la Turquie de Angry Nation et de Another Empire. Entretien avec Kerem Öktem », Echogéo, n° 25, Rubrique Sur l’écrit, http://echogeo.revues.org/13575.
69.    VICTOR Jean-Marc, WEBER Serge 2015, « Le Sud et ses fictions. A propos des nouvelles de Eudora Welty », Echogéo n° 34, Rubrique Sur l’écrit, https://echogeo.revues.org/14417.
70.    VAN DEN AVENNE Cécile, WEBER Serge, 2016, « Entre les langues. Textes, voix, circulations. Une sociolinguistique de l’écrit », Echogéo, n° 35, Rubrique Sur l’écrit, http://echogeo.revues.org/14478.
71.    FAUVEAUD Gabriel, WEBER Serge, 2016,  « Pour une géographie sociale de l’immobilier », EchoGéo, n° 38, Rubrique Sur l’écrit, http://echogeo.revues.org/14806.
72.    SPYRELLIS Stavros, WEBER Serge, 2017, (à paraître) « Une nouvelle ressource en ligne : l’Atlas social d’Athènes », Echogéo, n° 39, Rubrique Sur l’écrit.
73.    LAFON Marie-Hélène, Weber Serge, 2017, « Paysage, langue, corps : d’où écrire la marge ?  », EchoGéo, n° 41, http://journals.openedition.org/echogeo/15098.
74.    ELIE Gatien et WEBER Serge, 2018, « Le productivisme au travail : paroles d'agriculteurs beaucerons », EchoGéo [En ligne], n° 44, http://journals.openedition.org/echogeo/15373.
75.    COMMENGES Hadrien et WEBER Serge, 2019, « Amour des modèles, humour des modélisateurs : un dictionnaire passionnel de la modélisation urbaine et de ses usages », EchoGéo [En ligne], n° 43, http://journals.openedition.org/echogeo/15292.


Recensions

76.    WEBER Serge, 1996, « Trois ouvrages d’André Raymond », Revue d’Études palestiniennes, no 9, Automne, p. 103-109.
77.    WEBER Serge, 2009, « Revue Copyright Volume !, vol. 6, no 1-2, 2007, Géographie, musique et post-colonialisme, coordonné par Yves Raibaud », Géographie et cultures, no 69, p. 135-137.
78.    WEBER Serge, 2009, « Morokvasic-Muller Mirjana, Erel Umut, Shinozaki Kyoko (eds.), Crossing Borders and Shifting Boundaries, Vol. 1: Gender on the Move, Opladen, Leske + Budrich, 2003, 312 pages », Population, vol. 64, no 2, p. 417-419.
79.    WEBER Serge, 2010, « Chrystelle Grenier-Torres (dir.), L’identité genrée au cœur des transformations. Du corps sexué au corps genré, Paris, L’Harmattan, Logiques sociales, 2010, 286 p. », Géographie et Cultures, no 82, p. 143-144.
80.    WEBER Serge, 2011, « Choplin Armelle, 2009, Nouakchott, au carrefour de la Mauritanie et du Monde, Paris, Karthala-Prodig, 366 p. », Méditerranée, no 116, p. 147-148.
81.    WEBER Serge, 2015, « Les objets de l’immigration au musée. Musée de l’histoire de l’immigration, 2014, Guide de la Galerie des dons, Paris, Etablissement public du palais de la Porte Dorée, Musée national de l’histoire de l’immigration », Géographie et cultures, no 91-92, p. 251-254.
82.    WEBER Serge, 2015, « Épreuves de la matière, preuves de l’intangible. Photographies en duo, recension des quatre derniers ouvrages de Jean-François Dars et Anne Papillault », Géographie et cultures, no 91-92, p. 247-250.
83.    BERROIR Sandrine, CLERVAL Anne, DELAGE Matthieu, FLEURY Antoine, FOL Sylvie, GIROUD Matthieu, RAAD Lina, WEBER Serge, 2015, « Commerce de détail et changement social urbain : immigration, gentrification, déclin. Lectures croisées », EchoGéo, n° 33, http://echogeo.revues.org/14353.

Traductions

84.    ENGEL DI MAURO Salvatore, « Postface », in Anne Clerval, Antoine Fleury, Julien Rebotier, Serge Weber (dir.), Espaces et rapports de domination, Rennes, PUR, p. 377-388.
85.    WEBER Serge, 2013, « “Looking from the side lines” : retours sur la Turquie de Angry Nation et de Another Empire ». Entretien avec Kerem Öktem », Echogéo, no 25, http://echogeo.revues.org/13575.


Programmes de recherche en cours

PAVIM (Penser autrement les villes petites et moyennes).  I-Site Future, 2020-23. Responsables : M. Delage et S. Weber, ACP (principaux partenaires : GéographieCités LVMT, LATTS)
MADATLAS. AFD . Responsable  : S. Moreau, ACP (principaux partenaires : Université de Fianarantsoa, Université Bordeaux-Montaigne, IRD), 2021-25