Aller au contenu principal
FR

Laurence CHEZE

Professeur des Universités

CFR / TS2 - Département Transport, Santé, Sécurité

LBMC - Laboratoire de Biomécanique et Mécanique des Chocs

Bron

Bâtiment: Building: L3

Bureau: Office: -

+33 (0)4 72 44 44 98

Laurence CHEZE

Professeur des Universités

CFR / TS2 - Département Transport, Santé, Sécurité

LBMC - Laboratoire de Biomécanique et Mécanique des Chocs

Carrière :

Ingénieur INSA de Lyon (1989), j’ai découvert la biomécanique (en dernière année du cycle ingénieur) et cherché à compléter ma formation par un DEA dans ce domaine (1990). Ceci m’a confortée dans l’intérêt que je portais à cette discipline et j’ai alors choisi de me tourner vers la carrière d'enseignant-chercheur. J’ai soutenu mon Doctorat en Mécanique à l’Université Lyon 1 (1993) et ensuite effectué une année d’ATER et un stage Post-Doctoral à l’université d’Ancône (Italie), avant d’être nommée Maître de Conférences en 1994 à l’Université Lyon 1. Habilitée à Diriger des Recherches en 1999, j’ai été nommée Professeur en 2005, et été promue à la Classe Exceptionnelle 2 en 2018 (CNU).

Je suis responsable du parcours Biomécanique du Master Mécanique à l’Université Lyon 1 depuis 2008 et directrice adjointe du Laboratoire de Biomécanique et Mécanique des Chocs depuis 2016.


Thématiques de recherche :

Mes thématiques de recherche concernent la biomécanique de la posture et du mouvement avec comme objectifs principaux l’évaluation et l’amélioration de la capacité fonctionnelle du sujet handicapé, âgé, prothésé ou pathologique. Il s’agit de mieux comprendre les causes des phénomènes de dégradation et d’usure des articulations du corps humain, et ainsi développer des outils thérapeutiques (logiciels d’aide au diagnostic, implants prothétiques, orthèses …) et des programmes de réadaptation fonctionnelle adaptés pour rendre au patient ses capacités motrices, donc améliorer son autonomie et sa qualité de vie.

Pour ce type d’applications, le développement, la réalisation et la validation de modèles cinématiques et dynamiques des systèmes ostéo-articulaire et musculo-squelettique prenant en compte la variabilité inter individuelle dans leur structure et leur fonctionnement sont indispensables. Les activités de recherche que j’ai menées sur une grande partie de ma carrière ont donc consisté à mettre au point des méthodes permettant d’accéder à la cinématique articulaire 3D à partir du suivi de marqueurs cutanés (systèmes d’analyse du mouvement utilisés en clinique), à proposer différents formalismes améliorant l’interprétation clinique des mouvements de certaines articulations complexes et à développer des modèles visant à évaluer les actions mécaniques (musculaires, ligamentaires et de contact) mises en jeu au niveau de chaque articulation.

Au cours de ces dernières années, j’ai cherché à développer davantage les applications de ces modèles en clinique, afin de les rendre opérationnels et utiles en routine pour améliorer la qualité de vie des patients. Ces travaux ont été réalisés notamment en collaboration avec le service de chirurgie orthopédique et médecine du sport de l’hôpital de la Croix-Rousse (Hospices Civils de Lyon), le service de chirurgie orthopédique et médecine du sport de l’hôpital Lyon-Sud et le Centre médico-chirurgical de réadaptation des Massues. J’ai aussi eu l’opportunité, depuis quelques années, d’allier mon travail à ma passion : les chevaux. Sur cette thématique, j’ai encadré deux thèses en convention CIFRE avec le groupe LIM France, et participe au projet CAPT-ESE, financé par l’ANR en collaboration avec le CIRALE, Pôle équin Normand de l’Ecole vétérinaire Maisons-Alfort et le BMBI de l’Université de Technologie de Compiègne.